Les aimants

Les Aimants

*

A ceux qui aiment la vie

Qu’ils donneraient la leur

Et celle des autres aussi !

Je fais un bras d’honneur !…

*

Sur ceux qui aiment la vie

Que pour garder la leur

Ils tueraient sans merci !

Je crache mon horreur !…

*

A ceux qui aiment la vie

Et consacrent la leur,

Au bien être d’autrui !

Je rappelle: « L’homme meurt !»…

*

A ceux qui aiment la vie

Mais cherchent en la leur

La valeur et le prix…

Je dis: « Viendra votre heure !»…

*

Desquels suis-je ainsi

Des pires, des meilleurs ?…

Qui peut dire quand je prie…

Si je me bats ou pleure !

*

Qui peut dire quand j’écris

Si je suis le rêveur,

Le lâche qu’un fusil

Ferait trembler de peur ?

*

Pat le 29/05/14

Publicités

Rougissant

Rz_FONDS223

http://www.photo-libre.fr

Rougissant

*

*Fais toujours comme tu le sens !

Avec tes folies, tes humeurs…

Puisque je ne pourrais faire sans

Cet amour qui pour mon bonheur

*

Coule dans mes veines, mon sang,

Débordant de tant de faveurs

A tes lèvres que je ressens

Miennes lorsque je les effleure…

*

D’une langoureuse douceur

Au bord des abîmes puissants…

Où deux langues tirées du cœur

Se nouent en un lien coulissant…

*

Goûtent leurs mutuelles saveurs,

Jus de ciels appétissants…

Goulûment toute la fraîcheur

Des fruits aux gorges, tumescents

*

Gouttent d’écumeuse liqueur…

Dont je veux chaque jour passant,

Impatient recueillir ta fleur

Au bol des baisers pressants.

Pat le 17/05/14

 

 

 

 

L’un dans l’autre

70a

http://www.photo-libre.fr

L’un dans l’autre

 

L‘un dans l’autre va ! tout va bien !

Car de quoi aurions-nous besoin,

A deux, mon corps contre le tien

De plus que de nous-mêmes ? Enfin !…

*

Car au bout, les choses s’arrangent…

Toujours pour les ventres qui mangent !

Pour ceux qui rentrent, ceux qui restent…

Sur le dos une chaude veste !

*

Tous formatés dans le moule,

De la foule qui roule boule,

Sur ce qu’elle peut écraser, tordre…

A demie saoule, étourdie d’ordres !

*

Au bout du compte, tout s’emboîte !

Et se tasse au fond de sa boîte !

A coups de masse, coups de poing,

Que la fonte réduit au point !

*

L‘un dans l’autre ainsi , tout va bien !

Mon amour ! tant qu’à deux mains…

Dans l’affection qui nous étreint…

Tu me serres contre ton sein !

*

Pat le 04/05/14

*

Pat le 04/05/14