Pour finir

C’est gentil de tous me demander comment je vais. Ce n’est pas moi qui allait mal! Et puis…lui aussi va bien maintenant…

*

16021078-femme-d-39-affaires-coutant-les-battements-de-coeur-d-39-affaires-par-le-biais-d-39-un-st-thoscope

La seule fois où je me suis demandé comment en finir,

C’est la fois où je me suis demandé comment en finir…

Avec la Bêtise

Pat le 26/05/15

Publicités

A la bonne heure…

J’aurais voulu dire tant cette semaine de ce que j’ai vécu, pour cet ami qui heureusement s’en est sorti. Je suis fier de l’avoir aidé à sauver sa vie tout en étant atterré du peu de valeur que certains donnent à leur existence quand d’autres se croient tout permis, du manque d’équilibre, de la dureté du monde dans lequel quelque uns d’entre nous se trouvent réellement ou se croient projetés.

A t-on le droit de se suicider lorsqu’on est un homme jeune et bien portant ? Simplement parce qu’à un moment tout va mal dans sa vie ? Je ne crois pas et c’est dans ce sens que j’écris. Donnez moi s’il vous plaît, votre avis ….

NUAGE010

A la bonne heure…

*

Si tu frappes à sa porte, elle ne t’ouvrira pas !

Aux bien portants, curieux, la mort sonne le creux !

Et tu dois vivre vieux pour amasser les droits

D’entrée, en quelque sorte payer pour ses beaux yeux !

*

Tenter de l’émouvoir, même furieux, honnête !

Afin qu’elle sache l’avide ! ta fortune et ta gloire

Combler un peu son vide des trésors de ta tête

Quand viendra ton devoir de conter tes mémoires !

*

Après cent ans de dèche ! mais pas avant surtout…

Au bout de cette corde dont tu t’es harnaché

Le cou miséricorde ! pour sauter dans le trou

En avant tête-bêche comme pour la défoncer !

*

Puisqu’elle ne t’aime pas ! Tu es son amuse-gueule !

Et ce que tu quémandes à l’esprit, insensé !

Quand tant portent leur croix maudissant d’être seules !

Aucune qui t’attende crois-le ! de son côté !

*

C’est à nous seulement que tu voudrais laisser

Cette infinie tristesse du double manquement ?

L’horrible sentiment, de n’être pas assez…

Venus vers ta détresse quand nous avions le temps ?

*

Jusque dans la fournaise, la mort reste de bois,

Close à notre souffrance, quelle que soit la douleur

Pour elle n’est qu’une braise qui fuse et s’éteindra,

Notre brève existence, parfaitement à l’heure…

*

Inutile de geindre ou de vouloir éteindre

En larmes l’étincelle que seul peut le père

Et nul autre contraindre à force pour le moindre,

Les clés dit-on du ciel dans les mains de Saint-Pierre !

*

Puisqu’à cette exigence sont suspendues nos vies…

Il t’appartient d’étendre en oubliant la peur

Ton heureuse présence au foyer bien nourri,

D’éparpiller les cendres du brasier de son cœur !

*

Tu dois vivre tes jours !… Même coûte que coûte !

Le regard d’une femme, le sourire d’un d’enfant…

Feront grandir ton âme, se remplir goutte à goutte

Ce récipient d’amour, d’un précieux carburant !

*

Pat le 24/05/15

11205074_10206535040755075_6093674620009076793_n

*

Mèl et Ludo

Mèl était divinement belle !

Et son Ludo…presque aussi beau !

Éclaircie soudain dans le ciel…

Menaçant de Bel et Nébo !

*

Mais le ciel fut clément pour eux !

Les anges ont déplié leurs ailes

Et protégé les amoureux

Des yeux vagabonds d’Azazel !

*

L’instant d’une photographie…

Que les nuages passent tel

Nouage blanc qui se marie

Joliment au nœud bleu pastel !

*

Le temps que Dieu vienne, bénisse !

Les anges redéploient leurs ailes

Sans que trop de larmes ne glissent,

Et les soustraient au regard d’Hel !

*

Pour les mariés, pour leurs parents…

Qui vingt ans leur cœur vers l’hôtel

Les ont conduits fidèlement,

Et leur âme jusqu’à l’autel…

*

Et nous qui suivions le cortège,

Qui nous amusions, qui rions…

Nous souviendrons du privilège

D’être venus nocer à Riom !

*

Sans ombrelle mais… sans parapluie !

Les anges ont déployé leurs ailes

Sur l’heureuse cérémonie

D’un amour révérenciel !

*

Maintenant que du nid ravie

Demoiselle en femme convole

A l’homme en droit qui l’a ravie….

Pour les vieux, jeunesse s’envole !

*

Mais reste l’image éternelle

Gravée profond dans nos mémoires

Dont l’ange porte la nouvelle

Retenant la pluie et l’histoire…

*

On raconte des choses étranges !…

Que depuis le 2 Mai, près d’El…

Volent au ciel deux nouveaux anges…

Ensemble et de leurs propres ailes !

*

Pat le 05/05/15 et pour Petit Nolan