Rencontre d’un autre type

imgp1596

Lettre aux enfants…les petits et les grands, en vous souhaitant de joyeuses fêtes et vous laissant ce temps pour une courte pause que je m’accorde aussi…

Rencontre d’un autre type

*

En sortant de mon lit

Je suis tombé le nez

Juste sur…. devinez !

Pris en flagrant délit…

*

Un vieil et rouge type

Qui par une ouverture

Au trou de nos serrures

Passe corps et nippes….

*

A minuit, insomniaque,

J’ai trouvé ce barbu

Mal accoutré, ventru,

La pogne dans le sac !

*

J’ai dû crier alors

Au secours, au voleur !…

Pour chasser l’imposteur

Aux diables du dehors !

*

Que feriez-vous pardi!

En découvrant quelqu’un,

Au dos comme un butin

Encombrant de colis ?…

*

Mais il m’a répondu :

« Je suis le Père Noël,

J’ai un mandat du ciel ! »…

Par bonheur, je l’ai cru !

*

Pat le 25/12/16

Publicités

Porteur d’aube

profession-foi-seb-14-10-07-004

Photo Sébastien mon neveu

Porteur d’aube

*

Je portais l’aube lorsque j’étais enfant de cœur…

Sur mes épaules frêles pourtant et sur mes hanches…

Jusqu’au jour insensé où j’ai dû, par erreur,

Bourde par innocence, la trouver lourde banche…

*

Laissé les heures lâche peu à peu me changer…

Tandis croyant bien faire…qu’elle se levait seule,

Et puis, en vieillissant, voyant m’envelopper

D’horribles oripeaux la nuit de son linceul…

*

Je me suis souvenu alors de sa pureté,

De la blancheur intense de ses heureux dimanches !

Pour à nouveau l’aimer… sa robe re…prisée…

Et me raccommoder des largeurs de ses manches.

*

Pat le 16/12/16

Titre et texte inspirés de Marie la Québecoise…encore !

Luna la lune

Grand Merci à Marie qui me permet d’utiliser sa photo pour illustrer mon poème, elle qui vit au pays des aurores boréales et qui connaît aussi des Lunes dans ses hivers…

Soleil de minuit
*
J’ai cherché dans les nuits de l’hiver froidissant
Une étoile à laquelle pouvoir donner ton nom…
Mais jusqu’à la Noël de modestes brandons
Réchauffaient sans envies un univers tremblant…
*
Comme eut fait le poète, respectueux, dans le thème,
J’ai scruté d’autres voies ascendantes, pérennes,
Pour désigner du doigt l’astre qui te convienne,
Donner assez de faîte à l’égérie quand même…
*
Un mois s’est écoulé mais j’ai trouvé fortune
Dans le triste Décembre, un soir à glorifier
Laissa la poix pour l’ambre… comme dépareillé…
Au ciel enguirlandé constellant ses lacunes…
*
J’ai trouvé l’opportune, opaline, brillante
Pleinement rayonnante et comparable à toi,
Installée sur les pentes enneigées de mon toit :
Seule la blanche Lune à l’œil pertinente.
*
Pat le 14/12/16

copyright-photosmj2016-lune

View original post

Je serai… Nous serons

En ouvrant ce blog en 2013, je taquinais la muse…et je suis très fier aujourd’hui de devenir moi-même source (aussi rafraîchissante) d’inspiration…Merci Michèle.

L'oeil buissonnier

Je vais faire aujourd’hui ce que je fais très rarement -ce doit être une première d’ailleurs- à savoir me confondre en divers remerciements.

En premier lieu, j’aimerais rendre hommage à Pat le rimenaute qui, par un vibrant plaidoyer pour la poésie, pour le bien qu’elle procure aux autres et plus égoïstement à l’auteur, m’a permis de débloquer les rimes -j’espère que l’encrier ne se refermera pas de sitôt-

Puis à Mari de la valise du calibre qui m’a fait découvrir une manière de m’interroger, de m’écouter et d’écouter les autres pour les découvrir et nous adapter et qui m’a offert l’image dont je vais me servir plus loin.

J’aimerais aussi remercier chaleureusement des ami.e.s du web de longue  date qui me suivent envers et contre tout, quels que soient mes points de chute ☺ je veux parler de Denise, de Paradisalia, de bizak, de Darina20 et de

View original post 216 mots de plus

Déclaration

Chacun pour sa chacune a rêvé de déclaration spectaculaire, originale… afin qu’ils s’en souviennent tous deux le reste de leur vie…Mais ne vaut-il pas mieux une déclaration personnelle, plus sincère, et plus adaptée ? Pour ma part je choisirais bien sur l’expression de la poésie, dans ce genre…

Mais pour cela il a fallu que j’imagine une galante, sans l’avertir, bien innocente…choisie par remerciement et par plaisir…moi qui convoite le titre de plus grand…rêveur…

force

Illustration empruntée à Mary: https://lavalisedecalibre.com/ avec tous mes remerciements.

Déclaration

*

Tu arbores au visage cette bonne expression

Qui ensoleille la toile de sa résolution,

Ce sourire que le voile enlève à des nations

Mais que les beaux hommages relèvent vers le front…

*

Deux solides épaules aux fortes convictions

Qui portent la logique à l’imagination

Et des potions magiques pour muscler les passions,

Sérieuse autant que drôle dans les deux dimensions

*

De mes papiers jaunis ressortis des cartons,

Qui découvrent mes courbes et mes imperfections

Que renierait le fourbe s’il m’avait lu : Platon !

Toi, tu réconcilies le cœur et la raison !

*

Je reçu de ta part déjà quelques leçons

Pour vaincre mon orgueil et mes appréhensions

Car tu clignes de l’œil aux premières impressions

Qui suscitent un espoir pour ma récitation…

*

Le verbe aimer n’a pas d’autres définitions

Que se rendre à distance l’oreille les yeux ronds

Avec intelligence jusqu’en des lieux profonds

Où ne vont pas crois moi ! flâner tous les patrons !

*

Alors que maigre et froid dans sa constitution

Mon corps mourait à jeun de toutes affections,

Croyant avoir besoin de réincarnation

Ne nécessitera qu’une transplantation…

*

Tu ranimes le feu de mon inspiration

Qui parvenue au seuil de la fibrillation,

Me souffle cette feuille, au nez cette intuition

Qu’enfin un merveilleux jour viendra…le don…

*

Qu’est-ce qui te donne ta force, ta foi, ton ambition ?

Impose à la physique tes lois de réflexion,

Quand mon corps sans logique lui cède à l’impulsion

Qui sûrement l’amorce vers la subjugation ?

*

Alors que mon cœur bien vide de ces notions

Demandait des ristournes pour battre à l’unisson,

D’une pulsion retourne à la ferme intention

De tenir dans le tien la place de champion

*

Te sachant comme un faon peut-être à l’abandon…

A moins que ce benêt tombe dans l’illusion

Et tremblant sous l’effet que tes lèvres lui font

Succombe à l’émotion…dans laquelle l’homme fond…

*

Pat le 05/12/16

Extimité

Ce titre « Extimité » n’est pas de moi mais de TK. KIM dont je vous invite à retrouver l’article et l’explication sur son blog.

https://tkkimblog.wordpress.com/2016/11/29/extimity-2006/

Je n’ai pas voulu le rebloguer car ce style, unique, n’appartient qu’à elle…Je souhaitais pour ma part rendre un hommage à son expression très psy et à sa poésie que j’extime…avec ces mots c’est sûr qu’elle comprendra…

Extimités

*

Embrassé le thème « je l’avoue »…

Le je (jeu) devient …passionnant !

Sans autres règles entre nous

Que celles auxquelles la bouche consent…

*

Que l’un et l’autre chacun joue…

Les effleurements, touche-touches

De baisers charmants sur la joue

Légers comme des pattes de mouche…

*

Ou les plus extimes aveux…

Qui demeurent précieusement,

Éternellement sous nos yeux :

Le secret de nos sois disant…

*

Pat le 01/12/2016