Sultan

Lilou

Sultan

Les nuits sont pour l’amour

Aux femmes appartiennent !

Sans parements, atours,

Dénudées de leurs chaînes…

*

Affranchies de leurs peines,

Dès que revient l’été,

Se baignent aux fontaines

Des soirs étoilés…

*

Dans les eaux où se mirent

Dames et demoiselles,

S’apprennant à séduire

Autant qu’elles peuvent belles…

*

A célébrer l’orthèse

Des arrogantes côtes…

Dont les hommes se plaisent

A comparer les cotes…

*

A la guerre d’usure

Assidument s’entraînent,

A rougir des blessures

Aux bouches inhumaines…

*

Donnent à leur regard

D’espérance lointaine,

A minuit moins le quart

Des horizons certaines…

*

Levant alors le voile

Des brumes de passage

Qu’un soleil infernal

Ôte de leur visage

*

Montrent à l’appareil

Qui les photographie,

Des grâces sans pareilles!

Leurs beautés infinies !…

*

Pour que l’on s’émerveille

Et pour qu’il soit écrit:

Qu’elles sont bien les merveilles

Qu’aucun Dieu n’a conquis !

*

Et tandis que je dors,

Elles règnent souveraines,

Promènent sur mon corps

Leurs mains de rêves pleines….

*

Pat le 09/06/14

 

 

Publicités