A boue

boue

A boue

*

Grise mine, grise bouille,

Le carrosse en citrouille,

Tristes de carambouilles,

J’en entends dire : « ouille !»,

Qui rouillent, qui dérouillent

Et dont les yeux chatouillent…

Que l’Automne brouille, mouille…

Crotte ! Qu’on s’en barbouille !

*

Pat le 29/10/16

Publicités

Chasse ouverte

diane4

Photo « L’hebdo: DIANE CHASSERESSE Jennifer Lawrence incarne une Katniss Everdeen quasi mythologique.

Chasse ouverte

Naturellement, touche après touche,

Les mots qui ciblent de ta bouche

Mon âme sensible, farouche…

En plein dans le mille font mouche,

Comme des coups de fusil…touchent

Mon cœur d’invisibles cartouches.

Pat le 23/10/16

Mon arrière grand-mère

(Vous la) trouvez comment ?

georgelin-harlegand014

Photo Pat (Hélène Berquez)

Mon arrière grand-mère

Je ne l’ai pas connue

N’est-elle ravissante

Cette femme vêtue

Du passé revenante ?

*

Mais je lui doit en plus…

La vie, assurément !

Cette noble inconnue

Dont je suis descendant…

*

Pat le 22/10/16

Exit

homme-ordinateur

Exit

*

Mais que restera t-il de mes affaires, ici,

De mes chères réparties, mes chairs réparties,

Quand je serai, futile, de la même manière

Que tous sujets, parti, dépouillé de matière ?

*

Voilà pourquoi j’écris, afin qu’il demeure,

Dans le cœur (même froid ) de vos ordinateurs

Signes de mon esprit errant dans son hiver,

Quelques lignes de foi empreintes de mes vers !

*

Je n’ai pas su fournir enfants à la fratrie,

Ni selfies au convers de la photographie…

Je n’attends pour sortir aucun autre accessit

Qu’une vie dans ces sphères, c’est tout ce qui m’excite !

*

Pat le 22/10/16

Le désert ou la pierre

sy4hapko

Le désert ou la pierre

Le désert éternel

Tente les âmes tristes!

Comme des citadelles…

Royalement sinistres

*

Aux escaliers géants

De dunes ou serpente

La voix seule du vent

Qui siffle et s’y lamente

*

Les meubles ensablés

D’avoir à la poussière

Au temps été poncés

Peu à peu recouverts…

*

Et du ciel tissant,

Les araignées stellaires

Suspendent au néant

Leurs toiles de lumière

*

Le désert et l’absence…

Ont dessiqué la peine

Sur lesquels le silence

En sérénité règne

*

C’est ici que l’Éden

Avait creusé son trou,

Les fantômes se tiennent…

En sustentation floue !

*

Et les beautés du soir

Flamboient entre des flammes

Qui séparent d’un salam

La lumière et le noir

*

Il a planté son trône,

Frappe dans ma poitrine !

En guise de couronne

Le soleil culmine…

*

Plus haut même que les tours

D’un château de Bavière!

Le sable en est la cour

Désagrégée de pierres…

*

Pat le 20/10/16

34b2dad6-5992-1277-2a62-1ae3bafff559

Neuschwanstein (photo Baviere-tourisme.fr)

Ah l’attente … 

Comme j’adore sérieusement!…je reblog…et je reblague…Pardonne mon impertinence, je continue ton quatrain..

L’Attente est une menteuse !

Elle est de l’Espoir l’entremetteuse,

Du Bonheur le mirage,

De la Vie le Naufrage …
..

*** Idéelle, le 15 octobre 2016 ***

suite par Pat:

Lui :J’ai bien connu sa sœur,

Elle attendait toujours…

L’invisible voleur

Des cœurs nommé : « Amour » !

*

Elle : Es-tu venu dès lors

Pour lui porter secours ?

Comme l’eut fait un fort

Homme bien conçu pour ?

*

Lui : Que si ! Je suis honnête…

Poète, ai, par les mots,

Sorti de moi la bête

Mille fois sans défauts !…

*

Elle : Mille fois bête ! Sûr !

Ha ha ! Mais dis-moi donc…

Mon garçon quelles furent

Tes œuvres, tes raisons ?

*

Lui : Je parlai de l’attente

Et des nombreuses causes…

A l’oreille latentes,

Je murmurai…des choses…

*

Elle : Quelles choses bon sang ?

Mourrai-je impatiente ?

Je te trouve…agaçant !

Je suis chaude, bouillante !…

*

Lui : Tout ce qui lui séduit

Le cœur, qui l’enchante !…

Que je lui ai ravi

De cette façon…lente.

*

Pat le 16/10/16

Le monde est dans tes yeux ...

.

.
L’Attente est une menteuse !

Elle est de l’Espoir l’entremetteuse,

Du Bonheur le mirage,

De la Vie le Naufrage …
.

.

*** Idéelle, le 15 octobre 2016 ***
.

.

View original post

En pièces

ob_4e1041_120131041600598578

En pièces

*

Sentant la vie qui passe à sa main carniforme,

Il est humain (je pense !)… d’espérer en vivant

Au gré des circonstances, si Dieu le veut, cent ans,

Au moins sauver la face et préserver la forme…

*

Ce rien d’éternité qui m’entraîne à courir

De plus en plus d’espaces, autant qui me dépassent…

A vouloir me combler avide de leur masse,

Avaler les surfaces par devant qui s’étirent…

*

Ne fait de mon besoin qu’infiniment grossir

Ses champs et me conduire jusqu’à l’épuisement,

Pour tomber dans le pire, d’assouvir librement,

Mes plus vils instincts en la passion d’écrire…

*

Ce sentiment sans cesse qui me pousse au delà,

Qui me meut et s’accroît, parfois ainsi s’affaisse…

(Je t’aurais dit pourquoi), se vide puis me laisse

A la ramasse, en pièces, seul, infirme de toi…

*

Pat le 15/10/16

Simplement

Rz_EVENM008

Simplement

*

Aimer c’est bien

Mais s’aimer bien

Plus ou moins…

Ne vaut pas le coup

*

Aimer beaucoup

C’est souvent moins

Qu’aimer sans rien

Du tout au bout !

*

Aimer dit tout

Et n’a besoin

Ni de ta joue

Ni de sa main…

*

Juste aimer ou…

Ses trois mots doux :

Je t’aime, point.

Bisous…câlins

Pat le 07/10/16