Silent Sunday #3

Partagez une de vos photos sans aucun texte, ni aucune légende !

IMGP1360

Le monde est dans tes yeux ...

.

.

… Partagez une de vos photos sans aucun texte, ni aucune légende !

Voir l’article original

Publicités

Autour d’un mot #2

Un fameux dossier !

Le ban (c)
*
Le meilleur banc que je connaisse,
C’est celui sur lequel l’été,
Je peux étaler ma paresse
Et me laisser hâler aller…
*
Le banc confortable à mes fesses…
Jusqu’à ce que d’âges lassé,
Demain, tassé par la vieillesse,
J’y vienne contraint m’affaisser…
*
Face au plus droit que je confesse
A l’assise de bois rabotée,
Luné par des années de messes
Qui m’ont vues, affalé, prier…
*
Pour les seuls que je professe :
Ceux qui n’auront jamais cesser
Sans le « C »d’écrire à l’adresse
De l’amour pour l’encenser…
*
Et l’insensé qui m’intéresse !
Cordes lacées, voiles hissées
Haut ! aux mâts que les vents caressent
M’emmène en ses sillons…tracer…
*
Pat le rimenaute le 28 juillet 19

Le monde est dans tes yeux ...

.

BANC

.

.

Un vieux banc de bois…

.
C’est un vieux banc de bois
Planté au bord d’un étang,
Qui contemple au fil des ans
Les ébats joyeux
Des cygnes et des oiseaux !.
Inexorablement,
Les saisons passent…
Il regarde le monde se poser
Sur son bois écaillé :
Enfants pleins de joie
Grimpant, sautant,
Se balançant sur lui,
Mamans tricotant
Attentives à leurs bambins,
Solitaires lisant
Pour oublier leur ennui,
Rêveurs admirant la vue,
Vieillards se reposant
Avant de repartir,
Commères papotant
De la pluie et du beau temps,
Amoureux enlacés
Aux tendres confidences,
Aux baisers passionnés !.
Depuis cet après-midi d’hiver
Où blottis l’un contre l’autre,
Nous avons capturé le temps
Au creux de nos mains jointes…
Notre amour est gravé
A tout jamais
Dans ce vieux banc de bois
Planté au bord d’un étang,
Qui contemple au fil des ans
Les ébats joyeux
Des cygnes…

Voir l’article original 594 mots de plus

Origine de l’expression: C’est la fin des haricots !

La bonne histoire à repéter…

Marinade d'histoires

beans-1001032_1920

Il était une fois une planète peuplée de haricots.
Il y en avait de toutes sortes : des blancs, des verts, des rouges, des jaunes, des Saint-Esprit à œil rouge, des nombrils de bonne sœur, des orteils de pécheurs, des nains, des mogettes, des flageolets, des cocos et des crochus de Montmagny.
Cette planète s’appelait: haricot sphère
Tout ce petit monde vivait en parfaite harmonie jusqu’à ce que l’ennui vienne à gagner cette pétulante colonie.
Les haricots auraient souhaité avoir un chef à contenter et à qui obéir… Cette existence de totale liberté commençait à leur peser.
Alors l’idée leur germa de commander une graine d’homme au Père Noël. Ils avaient ouï dire que cette espèce très répandue sur la planète bleue, était connue pour son autoritarisme et son exigence.
Dés qu’ils reçurent la graine désirée, les braves papilionacés la plantèrent dans leur jardin potager.
Neuf mois plus tard, un…

Voir l’article original 466 mots de plus