Propre nature

                             En me promenant hier je suis tombé le nez sur une décharge sauvage d’ordures à ciel ouvert !!! Quelle tristesse ! Que faut-il faire de plus lorsque l’éducation, la répression … ne suffisent pas à convaincre que le respect de notre belle nature est le seul espoir de notre fragile humanité ?

                            Tout ce que cela nous apprend sur notre propre nature !…L’homme salit, l’homme pollue … par ses ordures et jusque dans les mots…

*

Propre nature

*

Celui qui devant déblatère

Et profondément nous enterre,

Sous le poids de ses commentaires

Oblige… à grand pour s’en défaire !

*

Mais celui qui fait trop d’éloges,

En vérité plutôt nous loge…

En pourceau, verrat à la bauge

Où les fats vont et pataugent !

*

Celui qui blasphème, injurie…

La bouse alentour expédie,

A force s’use !…son mépris…

Au bout n’éclabousse que lui !

*

Celui qui chante nos louanges

Parfaites à la foule des anges,

En fait nous roule dans la fange

La plus abondante des langes !

*

Ceux qui trahissent, qui diffament…

S’emploient à transformer les âmes

En un bourbier puant, infâme…

Nous ramènent au chemin des Dames…

*

Quant à ceux qui nous complimentent

Devant nos contemporains sentent

Selon qu’ils exagèrent, mentent…

Que la pente devient glissante…

*

Si par glorifier ils ne pensent

Qu’à recevoir leur récompense !

Lors qu’une juste remontrance

Entretiendrait mieux la conscience…

*

Née dans la crasse et dans l’ordure…

D’où l’homme mature à mesure

Qu’il gamberge sur le futur

Émerge enfin de sa nature.

Pat le 26/10/14

*

70[1]

Publicités