Renaissance

Ce que j’avais promis…

Renaissance

*

Il se souvient ému de cette première fois…

Il n’avait pas osé la prendre dans ses bras…

Et c’est elle ingénue qui l’y avait conduit,

Pour lui montrer comment on embrasse à Paris !

*

Elle lui avait docile, offert sa poitrine…

Tous les mille secrets sous la lingerie fine

Que de ses doigts fébriles il avait dû apprendre…

Comme elle le voulait, à caresser, à prendre…

*

Ils s’étaient rencontrés, quelques années plus tard,

Et s’étaient proposés, alors de se revoir…

Mais il était parti, oh ! bien à contrecœur…

En serrant sa jolie photo contre son cœur !

*

Mais depuis elle coulait, elle embrasait ses veines…

Et dans ce train qui roule, vers elle le ramène,

Lui qui ne craint plus rien…en rentrant de Mossoul,

Il sent que lui revient au ventre cette boule !

*

Mais courageux, mêlant à sa force guerrière

La douceur d’un enfant dans les bras de sa mère,

Il ira dans les flammes de celle qui l’appelle

Pour y forger son âme d’une lame plus belle !

*

Elle aura préparé et parfumé la couche…

Saura t-il retrouver les saveurs de sa bouche ?

La vanille sucrée, les sens éparpillés,

De nouveau la combler, d’un cri parachevé ?…

*

Près de la cheminée, crépitant de baisers…

Une heure au maximum… il pourra se jeter

Dans le brasier ardent des corps qui s’enflamment…

Redevenir un homme dans celui d’une femme !

*

Pat le 24/06/13