Jardin anglais

   L’anglais

*

       Pour quelles historiques,

Millénaires raisons,

     Garder du fiel caustique

Envers l’anglo-saxon ?

 

Voyons, qui s’en soucie

De guerres archaïques ?

Nous vivons aujourd’hui

Une ère diplomatique !

 

Autant de huguenots,

Que de chers catholiques,

Tous ardents, vrais ou faux,

Brûlèrent leurs hérétiques !

 

A nous les capitaines,

Les héros authentiques ?

Eux, fous, croquemitaines

Hystéro-diaboliques ?

 

Ah! combien dramatique

Le cri de Roméo !

En bien des Angélique

Ici revient l’écho !

 

Waterloo, Trafalgar !…

Que d’adresses idylliques

Pour le métro, la gare…

Un bon deux pièces en brique !

 

Et les croix fanatiques

Aujourd’hui nasillardes !

Contre quoi les Celtiques

Ont aguerri leurs bardes !…

 

S’ils ont quelques manières…

De vieux garçon stoïque !

C’est parce qu’assis par terre…    

Le gazon mouille et pique !

 

Dessus les bancs publics,

Aux parcs insulaires !

Fiers, menant en mer

Leur barque gaélique…

 

Plus de reines hautaines !

Des ladies sympathiques,

De peines souveraines

En Asie, en Afrique !

  

De fait au melon roi,

Haut de forme excentrique,

Porter le chapeau bas

Comme au béret classique !

 

Sachez qu’eux en ont mis…

Du thé seul en barriques !

Pour mieux conduire ainsi

Que de faux alcooliques !

 

Pour toutes leurs façons,

Clichés photographiques !…

Du foot ou de Byron

Approuver les sceptiques ?

 

Et rancuniers à fond,

La harangue cynique,

Appeler du jargon

La langue britannique ?

 

Convaincue l’Amérique,

Nous aurions avantage,

Pour des raisons pratiques

A nous fondre à l’usage !

 

Au temps des politiques,

Rapprochons-nous, messieurs

Avant qu’à la réplique

Nous ouvrions le feu !

2599160-grande-bretagne

*

Rz_MONDE035

http://www.photo-libre.fr

Bonne aparté

Après tant de contrées conquises,

J’ai accepté de me soumettre,

Une seule et grande hantise:

Ne pouvoir transmettre le sceptre !

 

Appréhendant de disparaître,

Mal institué dans mon empire,

Comme étouffé du poids de l’être,

De l’enfant trop long à venir !

 

Je t’aimais! Pauvre Joséphine !…

Mais bien que je rentre du front,

Toutes mes tendres médecines

N’ont pu rendre ton ventre rond !

 

Ma descendance compromise,

Par la violence, j’ai contraint Rome,

A te répudier, femme grise !

Car la nation prévaut sur l’homme !

 

J’ai fait incendier des églises !

Dès lors, et battre des curés !

Leurs sermons plus forts que la bise !

Ces pâtres eux, libres d’aimer !

 

Moi, mon âme en deux partagée,

Sous la corne de rois furieux

S’est peu à peu désarçonnée,

De plaines mornes en froids haut-lieux !

 

De quel mal ai-je été frappé ?

Qu’une tige de fer m’empale,

Et dirige ma destinée

D’une royale fatalité ?

 

Hélène m’était-elle promise ?

Alors qu’étudiant à Brienne,

Je rêvais aux belles marquises,

N’étant pas encore capitaine ?

 

Alors que j’étais fatigué,

Louise elle, m’a tendu ce fils

Pour le couronner de laurier…

Le ciel a préféré le lys !

 

 

Publicités

9 réflexions sur “Jardin anglais

    • Pour être honnête avec toi mon jardin secret n’est pas aussi …stimulant que le tien que je suppose. Ce sont simplement des textes écrits spécifiquement pour des personnes, incompréhensibles pour les autres et donc que je réserve aussi par pudeur.
      Bien à toi et continues de nous faire rêver…

      J'aime

      • Il était temps que je prenne ici ta réponse… désolée du contre temps Pat.
        Tu sais, je respect tout à fait cette idée et j’adhère également dans le sens de garder une certaine pudeur mais également le fait que certains textes sont écrits pour certaines personnes. C’est bien ainsi tu sais.

        Pour ce qui est de… mon espace stimulant… en fait, je ne fais que refléter la femme dans la trentaine que je suis, rien de plus. Ici, sur cet espace, je suis moi entièrement moi et j’aime ainsi être même dans un certain anonymat. C’est pour le même fait que certains articles ne sont pas publics sur mon site. Comme je comprends.

        Mais tu sais… j’aime ton écriture alors, ne te sous-estime jamais. Car si toi tu te permets de le faire, les autres pourront le faire.

        Douce nuit Pat, merci pour ta fidélité à me lire, c’est fort apprécié tu le sais.

        J'aime

  1. N’oublie pas que l’imaginaire est un doux allié aux mots. Ce que tu peux lire chez-moi n’est peut-être par si réel que cela peut le paraître… tout est parfois qu’une question de mots… Seul moi et… savons si ce que j’écris est synonyme de réalité ou de chimère… Mon clavier m’aide constamment à intégrer les mots de mes pensées.

    J'aime

  2. Merci de tes gentils commentaires. Je ne confonds pas, mais j’aime le rêve et le meilleur que je puisse faire c’est que les tiens soient ou deviennent réalité pour toi ou pour quelqu’un ou une partie de la réalité. A très bientôt.

    J'aime

    • Tu es très sympa avec moi; en fait tout ce que tu lis a été écrit il y a déjà longtemps, lorsque j’allais encore au lycée ou à la fac, je ne sais plus car je ne datais pas à l’époque et je les ai volontairement écrits à la suite car ils sont ma mémoire et aujourd’hui je n’écris plus que des articles isolés auxquels tu es abonnée (merci en passant). Je prends autant de plaisir à lire et à commenter les autres blogueurs dont tu es maintenant. Car personnellement, je ne me leurre pas, un site de poésie sur WP n’est pas une grande entreprise et quelque soit le mérite du poète il est peu lu…et mal compris. Ce n’est pas du pessimisme; le pessimiste abandonne, moi je m’amuse tout en faisant de mon mieux, vraiment, avec ma ‘plume’ et si je trouve quelqu’un qui me lit je suis aux anges…sinon, pas grave. Le monde est vaste et les réseaux sociaux s’étendent. Je ne sais pas s’ils représentent l’avenir mais pour gagner autant jouer sur tous les tableaux…tout en restant lucides et en prenant du plaisir….A bientôt chez toi…

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s