L’art en question

L’art en question…

*

Je me suis questionné, je vous l’ai souvent dit :

Faut-il toujours un drame, que de la tragédie

Naisse l’humanité comme contrepartie,

D’un amour humilié, persécuté, meurtri,

*

La passion de douleur et de crime anoblie,

Le viol et la fureur sublimés en beautés

Que l’on veut infinies, voir se réincarner

Jusqu’aux extrémités fantasmées d’infamies ?

*

Avant que ne retombe l’envie, que ne périsse…

D’un poète écorché, d’un saint martyrisé…

Tout l’art resplendissant dans l’expression capée :

« Approchez ! Baisez-moi ! Qu’ainsi je vous vomisse !… »

*

Puis, que vienne en son temps le mécène guérir,

Et se repaître autant…qu’il peut le démentir !

Des vertus de la chair dégénérée… de myrrhe

Que plus s’évertuent alors à reproduire…

*

Pat le 11 octobre 2020

7 réflexions sur “L’art en question

  1. C’est un fait que certains artistes se servent d’atrocités pour créer une oeuvre ou l’écrire.
    D’après eux, c’est un exutoire, une façon de rendre hommage ou un témoignage pour les générations suivantes.
    Si cela est vrai pour les artistes les plus sincères, pour beaucoup, c’est une façon de se faire de l’argent et de choquer pour être plus connus.
    Malheureusement, même chez certains artistes, il existe des opportunistes sans scrupule.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.