La mort

Oui, je sais… vous ne voulez pas en entendre parler. Pas d’inquiétude ! Il s’agit de la mienne et après tout, j’ai bien le droit de lui adresser mes doléances… un peu con…

angel-2665661_1280

Image par Enrique Meseguer de Pixabay 

La mort

*

Autant que le temps soit mauvais

Pour m’annoncer que je m’en vais,

Les pieds devant le corridor

Appelé au delà : la Mort !…

*

Autant qu’il pleuve, autant qu’il neige !

Que j’ai faim, froid, peur et que sais-je !….

Pour n’en avoir aucun regret,

Après l’épreuve, quitter en paix !

*

Mais dans tous les cas, pas avant

Au moins… mes quatre vingt dix ans !

Puis, que je sois dans la misère

Ensuite me laisse de pierre.

*

Je n’ai pas tenu les promesses 

Des qualités de ma jeunesse ?

Pardon… Je n’ai cru en aucune,

Elle m’en aura gardé rancune !

*

Sa patience baissera les bras,

Sa justice pointera le doigt !

Pour me désigner la sortie

A suivre content ou contrit !

*

Mais si tout en prenant la porte,

Maints rentrent quand d’autres sortent,

Je partirais alors moins triste,

Pourvu qu’à jamais, l’homme existe !

*

Pat le rimenaute

20 réflexions sur “La mort

  1. Pas certaine qu’elle t’écoute. Elle est facétieuse et capricieuse. De toute façon, elle a le temps pour elle. Moi, cela ne me dérange pas qu’on en parle. Elle fait partie de la vie, si j’ose dire. Mais comme toi, le plus tard possible. Enfin, ça dépend de mon état aussi.
    Contrairement à toi, je voudrais que mes yeux se ferment sur un ciel bleu, piqueté de nuages blancs, sous un éternel beau temps 🙂
    De toute façon, comme dit mon mari, le jour où la mort se pointera tu feras comme avec moi. Tu lui diras « j’arrive, je termine juste mon chapitre ! » Et ça durera loooontemps. Elle perdra patience et finira par s’en aller…
    Mais ton texte est très beau, Pat !

    Aimé par 1 personne

        • C’est vrai que dans ta bibliothèque tu dois avoir beaucoup de références disponibles à ta disposition. Moi je suis éclectique car plutôt curieux, mais je lis souvent des romans sur des sujets historiques. Aujourd’hui par exemple je lis: la petite école dans la montagne de Michel Jeury. Tu connais?

          Aimé par 1 personne

          • Pas du tout. Je crois bien n’avoir jamais lu un livre de cet auteur. Tu nous racontes, une fois ?
            De mon côté, je suis aussi extrêmement éclectique dans mes lectures. Avec une certaine préférence pour la littérature japonaise et l’uchronie. Mais également des récits de vie, des essais, de la philo et de la littérature jeunesse en vue de partage avec les élèves.

            Aimé par 1 personne

        • L’uchronie? je ne connais pas. C’est quoi? Bien sûr que je partage si tu veux mais pas d’articles sur le rimenaute que je consacre à la poésie. Je t’enverrai un résumé du livre par mail avec mon avis. J’aime beaucoup la philo aussi, la science fiction, et je ne crache pas sur une bonne BD mais je n’ai plus lu de livres pour la jeunesse depuis « le club des cinq » j’avoue qu’à l’époque j’avais la collection quasi entière.

          Aimé par 1 personne

          • De façon très résumée, l’uchronie se base sur le postulat du « et si… » Et si l’Allemagne avait gagné la guerre. Et si les dinos n’avaient pas disparus. Et si la prise de la Bastille n’avait pas eu lieu. Les conséquences que cela implique, etc…
            C’est très vaste comme genre. Mais j’avoue que ce que j’aime le plus ce sont les voyages dans le Temps. Lesquels peuvent déboucher sur une uchronie…
            Il faudrait que je fasse un post sur ça dans mon autre blog 🙂

            Aimé par 1 personne

        • D’accord !!! Voilà qui rejoint la fiction et l’imagination s’y trouve à son aise. Parce que…je vais t’avouer un secret…mon angoisse dans l’écriture c’est de n’être jamais assez cultivé…et d’oublier trop vite ce que j’apprends…un côté un peu addictif qui trouve plaisir à compenser par l’imagination lorsque la culture manque. J’attendrai avec plaisir ton article.

          Aimé par 1 personne

          • L’humour, la sensibilité et l’intelligence sont plus importantes que la culture pure. Mais c’est vrai que c’est aussi important pour mieux comprendre certains sujets. Cependant qui peut se targuer de tout connaître ?
            Côté article, je dois d’abord chroniquer environ 17 livres lus… donc, c’est pas pour tout de suite. D’autant que les vacances arrivent à leur terme 🙂
            Belle soirée à toi, Pat, et au très grand plaisir de te lire !

            Aimé par 1 personne

  2. En effet, qu’importe le temps qu’il fera au moment où nous partirons, qu’importe l’état dans lequel nous serons et comment seront atteints nos goûts, l’importance sera de partir sereinement pour l’ultime voyage, sans regret ni remords comme bagage encombrant.
    Ce qui comptera sera d’avoir bien vécu même si nous aurons commis des erreurs, il nous sera impossible de revenir sur le passé car ça ne sert à rien. Seule comptera l’ultime justice qui nous permettra d’avoir accès ou non à certaines portes et advienne que pourra alors.
    Un fort bel écrit sur la Mort, un écrit qui sort de ceux écrits d’habitude sur ce thème ; un écrit absent de morbide et de tristesse car seul compte un bilan et le ressenti au moment de partir

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.