Le coquelicot

coquelicots

Le coquelicot

*

Dès que l’aube s’embrase

Et gagne de nouveau

Sur la campagne rase

La robe du coquelicot…

*

Rouge sang cardinal

Se fend au bord des champs,

De quatre grands pétales

Papillonnant au vent…

*

Quand l’horizon s’éclaire

Et qu’enfin la nuit rend

Les ténèbres à l’air

Limpide et transparent…

*

Le coquelicot dru

Monte au soleil l’étoffe,

Dont il a revêtu

Sa jambe, et la réchauffe…

*

Au loin, la vie s’éveille…

Sur la terre reconquise

Des flux d’ailes vermeilles

Circulent dans la brise…

*

Jusqu’à perte de vue…

Exhalant la couleur,

Des vastes étendues

Couvertes d’une fleur !

*

Pat le rimenaute

13 réflexions sur “Le coquelicot

  1. Ah oui! C’est un jardin ou je place des textes qui ont été spécialement écrits pour des personnes particulières dans des circonstances aussi particulières et par respect pour elles je privatise car ces textes leur appartiennent en quelques sortes…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.