Franchement

14960803-illustration-noire-et-blanche-d-39-un-homme-des-cavernes-tenant-des-fleurs

Franchement

 

Ah ! si j’avais d’autres recours,

Ou de moins mauvais stratagème…

Pour lui déclarer mon amour

Que de lui bredouiller : … « je t’aime ! »…

 *

Adam n’ayant qu’Ève devant,

En guise de premier discours,

Mord dans la pomme à pleines dents

Sans lui faire la bise ni la cour !

 *

Ces trois mots là en disent trop !

De mièvreries en pseudosciences,

Des embrouillaminis mélos

Pour un lièvre de circonstance !

 *

Les fleurs, le ciné, le resto…

Reniflent sitôt le complot;

Autant pour la gifle tantôt,

Rustaud l’emmener…au zoo !

 *

Mais au jeu de la séduction,

Le silence ne peut valoir

Le feu d’une conversation,

Reconnaissance de sa part !…

 *

Un homme n’avoue ses sentiments

Qu’à l’instant proche de mourir !…

C’est voyez-vous précisément

Ce que cette approche m’inspire !

 *

Dois-je admettre que je suis lâche ?

De n’en pouvoir crier aucun

Quand de mon être un doigt j’arrache,

Sans réclamer un médecin ?

 *

A quelle loi suis-je soumis,

Qu’un garçon devrait reconnaître ?

Moi ! dans le choix de mes amis

Qui n’ai jamais connu de maître !

 *

Ah ! si j’avais d’autres façons

Que dire cette formule blême…

Sans les trompettes, les violons,

Pour lui dire comme je l’aime !

*

Pat le rimenaute

Publicités

8 réflexions sur “Franchement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s