Les galets ronds

photo-galets

Les galets ronds

*

Prudents de n’avoir pas éclos,

Longtemps polis par les rouleaux,

De l’eau rechignent en silence

Les galets ronds à l’existence …

*

Sur la grève où sonne le pas,

L’écho des bas-fonds en éclats

Y résonne mais ne renvoie

Jamais que le bruit de nos voix !

*

Tout ce qu’il diraient, ce qu’ils savent,

Des courants, muettes épaves !

Qui jonchent désormais la rive

Avant que l’océan n’arrive !

*

L’heure en blanchit à marée basse

De sel fin leur carapace

A l’intérieur de laquelle dort

L’être malin qui feint la mort ! …

*

Aurait-il un jour entrouvert

Une paupière lourde, de pierre,

Sur l’éternité de nos maux ! …

Qu’il l’eut refermée aussitôt !

*

Eux, délicatement posés,

Comme des œufs dans un panier

Que le soleil ardent accable,

Très vieux, repartiront en sable !

*

Pat le rimenaute

Publicités

8 réflexions sur “Les galets ronds

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s