En pièces

ob_4e1041_120131041600598578

En pièces

*

Sentant la vie qui passe à sa main carniforme,

Il est humain (je pense !)… d’espérer en vivant

Au gré des circonstances, si Dieu le veut, cent ans,

Au moins sauver la face et préserver la forme…

*

Ce rien d’éternité qui m’entraîne à courir

De plus en plus d’espaces, autant qui me dépassent…

A vouloir me combler avide de leur masse,

Avaler les surfaces par devant qui s’étirent…

*

Ne fait de mon besoin qu’infiniment grossir

Ses champs et me conduire jusqu’à l’épuisement,

Pour tomber dans le pire, d’assouvir librement,

Mes plus vils instincts en la passion d’écrire…

*

Ce sentiment sans cesse qui me pousse au delà,

Qui me meut et s’accroît, parfois ainsi s’affaisse…

(Je t’aurais dit pourquoi), se vide puis me laisse

A la ramasse, en pièces, seul, infirme de toi…

*

Pat le 15/10/16

Publicités

5 réflexions sur “En pièces

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s