La fin dira (4)

L’amour est un grand feu

Qui se nourrit de bois,

Qu’un soupirant transporte

A la force des bras…

*

Que l’inconquise peut

Tout ce qu’à son cœur doit…

Ouvrir un peu sa porte

et l’attiser d’un doigt…

*

Ô rêveur ambitieux !

Ne sens tu pas le poids

Du tas de branches mortes

Dont ton corps brûlera ?

*

Allez y doux Monsieur !

C’est la première fois…

Qu’en ces lieux quelqu’un porte

Quelque souffle à la foi…

*

Alors que dans ses yeux

Jusqu’aux cheveux flamboie

La flamme qui de la sorte

Peut embraser le toit,

*

Cet être courageux

Pourtant pétri d’effroi

Lui dit de tripes fortes :

« Entrez l’ami !…J’ai froid ! »

*

Lui, qu’en sa gorge un nœud

Étouffe de l’émoi…

Que le désir exhorte

A s’approcher d’un pas…

*

Puis de deux…Voilà mieux…

Qu’au delà du minois…

Se voit ce qu’il apporte…

Briller de mille éclats !

(A suivre…Le rimenaute) le 31/12/2015

Publicités

6 réflexions sur “La fin dira (4)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s