Le noir

Un petit préalable pour bien (ou mal) dire que parmi les choses les plus stupides dans l’ordre de la stupidité humaine que je considère comme inexcusable…est le racisme, les préjugés d’après la couleur de la peau. Ce texte n’est pas écrit pour aborder ce sujet mais celui d’une représentation simplement morbide du noir, en réponse aussi à une discussion avec une amie d’ici. Qu’elle veuille d’ailleurs m’excuser d’aller à contresens… mais les nécessités de la poésie et de …l’humour surpasse parfois les bonnes accointances…et je sais aujourd’hui qu’elle ne m’en voudra pas… à mort…

Cependant, et pour bien afficher cette distinction, j’adresse un petit hommage personnel dans ma dernière strophe, un peu différente, aux gens de couleur (j’aime cette expression moi qui suis d’une lividité quasi-cadavérique et juste parsemé de quelques rousseurs ensoleillées que l’on nomme…beautés…hé hé (quelle rime!) mais dont ma modestie me permet de mesurer le chemin qu’il me reste à parcourir pour parvenir à la splendeur de votre peau moirée….)

Mn_14

*

Le noir

*

Le noir passe toujours partout

Tu peux clore portes et fenêtres

A tes yeux encore t’en remettre

Et des kilos (mettre) entre vous…

*

Le noir peut se permettre tout !

En Chanel, en Jeffries, en lettres….

Investir au cœur du mal-être

En s’invitant à tous les goûts…

*

Le blanc ne peut que s’y soumettre…

Aux manches, aux chevilles, au cou

Taché de poussière et de boue…

Sobrement aux bouts apparaître !

*

Funeste corbeau, sombre traître !

N’entends tu pas crier le ouuuuh !…

Envers ceux qui veulent disparaître

Dessous la cape du voyou ?

*

Et le noir gagne à tous les coups

Dieu sait que l’homme peut commettre !

Et dans le spectacle d’Électre

Chaque fois plus laid se rejoue !

*

N’est-il pas moins obscur peut-être

Pour moi triste du spectre flou

De la vie… céans que je loue

Plutôt le courage de l’être ?…

*

Et aime un peu ce piètre maître…

En me dressant du fond du trou

Nu ! mais noir ou blanc sans tabou

Pour marcher et me faire connaître !

*

En tout l’amour dont sont épris

Les justes pour lui…sans le voir…

Au fond du soir, dans l’espoir,

Jettent leur ombre réunies.

*
Pat le 30/11/15

Publicités

5 réflexions sur “Le noir

  1. le noir
    une couleur pour l hiver pour moi
    le noir :de la tristesse
    broyer du noir? çà m arrive aussi Pat
    mais après le noir il y a toujours une éclaircie non??
    très très beau poéme
    j adoreeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee
    je te dis simplement
    NOIR:ESPOIR
    Bises amicales

    J'aime

    • Impossible pour moi de ne pas te dire merci à tous les coups…ça rime avec Dany! Pour le reste une bonne amitié déjà peut beaucoup gommer de noir…Mais il y a du boulot…vu que même nous, nous nous acharnons à noircir nos pages…Bisou Dany.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s