A l’heure …

Sur ce bel article d’Idéelle qui m’inspire quelques vers…

Par les hanches je te prendrais…
L’angoisse de l’humanité…
Dans mes branches s’agripperaient
Nos franches naturalités…
*
Dans mes branches je te prendrais…
L’automne à te laisser aller
Vierge blanche dans les filets
De mon ardente nudité…
*
Et moi, droit vissé comme un manche,
Je savourerais ta lumière
Tous les jours tels dimanche
Pour me faire oublier l’hiver
*
Ne crains pas que je te retienne !
Demain mon feuillage repousse…
Je te promets ferveur chrétienne
Sur un coussin de jeunes pousses !
*
Déjà nos lèvres presque se touchent !
Je fais ce serment solennel :
De goûter le pain de ta bouche
Avant de grimper vers le ciel…
*
Indigent constitutionnel !
je vis, j’aime… t’offre ma souche !.. 
Selon les lois de l’Éternel
Au bois attendri comme couche.
*
Pat le 08/11/15

Le monde est dans tes yeux ...

A l’heure où la nuit tombe en nous enveloppant de son manteau de doutes, d’angoisses, d’incertitudes, je me surprends à soulever, tout doucement, le voile de mon ignorance, celle qui n’est que mienne …

*** Idéelle, 28 octobre 2014 ***

View original post

Publicités

8 réflexions sur “A l’heure …

  1. Bon Soir Pat 😀 Je t’avais laissé un petit mot hier soir, mais j’ai dû faire une fausse manip … 😉 Mais cela me donne l’occasion de repasser, de te relire et d’encore apprécier plus ta poésie 😉

    J'aime

  2. Les Gnostiques écrivaient avant notre ère que le monde, l’univers étaient dans notre tête, une question de perception. Puis il y a eu L’Allégorie de la Caverne, de Platon – qui va encore plus loin, et ces idées se rapprochent des notions contemporaines de Matrice (Matrix) sur la même impression. Maintenant, j’osrerais suggérer que pour certains le monde est une projection dans leur tête, et que pour d’autres le monde est une projection dans leur coeur… Ta poésie me fait toujours le même effet, ça me les scie!… Dans le sens le plus positif de cette image… Et, comme tu sais, nos écritures sont souvent en apparence diamétralement opposées, pourtant, non, je trouve que nous nous rejoignons quelque part Pat! Merci pour cet exemple de musicalité phonétique savante, qui pourtant semble couler de source légère comme le roseau!

    J'aime

    • Peut-être le cœur n’est-il pas dénué d’une certaine sagesse? Ma poésie est plus intuitive que vraiment savante mais j’apprends avec le temps et grâce au travail à la canaliser vers un objectif qui est probablement assez semblable au tien. Il est aussi vrai (semblable) que si nous travaillions ensemble je finirai pas t’accuser de péché d’orgueil tandis que tu me reprocherais ma fausse modestie…Chacun à notre façon, nous plions le roseau vers son point ultime de résistance…toi avec tes connaissances qui sont grandes et que j’admire ainsi que ton énergie; ton sens poétique est réel grâce à ton langage élaboré mais il te manque de te faire mieux comprendre et tu penses à raison que la musicalité va t’y aider. Oui! recherche plus de simplicité et de brièveté, les gens viendront te questionner et tu en ressortiras plus…accompli. Sincère admiration.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s