Propre nature

                             En me promenant hier je suis tombé le nez sur une décharge sauvage d’ordures à ciel ouvert !!! Quelle tristesse ! Que faut-il faire de plus lorsque l’éducation, la répression … ne suffisent pas à convaincre que le respect de notre belle nature est le seul espoir de notre fragile humanité ?

                            Tout ce que cela nous apprend sur notre propre nature !…L’homme salit, l’homme pollue … par ses ordures et jusque dans les mots…

*

Propre nature

*

Celui qui devant déblatère

Et profondément nous enterre,

Sous le poids de ses commentaires

Oblige… à grand pour s’en défaire !

*

Mais celui qui fait trop d’éloges,

En vérité plutôt nous loge…

En pourceau, verrat à la bauge

Où les fats vont et pataugent !

*

Celui qui blasphème, injurie…

La bouse alentour expédie,

A force s’use !…son mépris…

Au bout n’éclabousse que lui !

*

Celui qui chante nos louanges

Parfaites à la foule des anges,

En fait nous roule dans la fange

La plus abondante des langes !

*

Ceux qui trahissent, qui diffament…

S’emploient à transformer les âmes

En un bourbier puant, infâme…

Nous ramènent au chemin des Dames…

*

Quant à ceux qui nous complimentent

Devant nos contemporains sentent

Selon qu’ils exagèrent, mentent…

Que la pente devient glissante…

*

Si par glorifier ils ne pensent

Qu’à recevoir leur récompense !

Lors qu’une juste remontrance

Entretiendrait mieux la conscience…

*

Née dans la crasse et dans l’ordure…

D’où l’homme mature à mesure

Qu’il gamberge sur le futur

Émerge enfin de sa nature.

Pat le 26/10/14

*

70[1]

Publicités

8 réflexions sur “Propre nature

  1. Pat, ta façon d’appréhender la nature humaine dans ses contradictions donne matière à réfléchir. On peut parler de la condition humaine (ou plutôt inhumaine à en juger par certains comportements) en faisant des vers choisis avec soin, tu les démontres ici.
    Pertinente, cette manière de traiter de l’action du vulgum pecus dans ce qu’il a de plus animal, de plus fragile au niveau de la conscience, car tu parles de « conscience » et c’est à mon avis la pierre angulaire de ton raisonnement.
    Heureusement, il ne faut pas toujours s’en tenir aux généralités, il existe des exceptions.
    Amical salut

    J'aime

  2. Absolument! Mais lorsque je tombe le nez dessus…ou dedans ma réaction est parfois instinctive. Je te mentirais en te disant qu’alors  » l’inspiration  » est instantanée…pourtant souvent l’essentiel de mes mots me vient soudainement et ensuite je peaufine à mon style.
    En tous cas ton analyse est absolument parfaite…Je recherche toujours la contradiction tant dans l’acte que dans la conscience humaine car j’estime que c’est elle qui nous fait progresser…Merci vraiment à toi de l’avoir saisi !!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s